Facebook ou une fin en soi

Ah Facebook… je t’ai découvert il y a tellement d’années mais hier j’ai décidé que c’était finis ! Finis, je te quitte.

Il y a 3 ans j’avais quitté définitivement facebook en me disant c’est bon je supprime mon compte ras le bol de ce réseau social. Mais plusieurs mois ce sont écoulés et j’ai constaté qu’à cause du fait que je n’avais plus facebook je n’étais plus au courant de certains événements et que sans facebook l’organisation de ma vie associative était compliqué c’est pourquoi je m’étais réinscrite. Hier, une révélation m’a fait désactiver mon compte et je pense que bientôt je le supprimerai. Pour qu’elle raison? Tout simplement parce que Facebook nous rend dépendant, accroc et peut vite tourner au drame  !

Pour ma part je pense que facebook était et est toujours un très bon outil afin de garder le contact avec sa famille ou ses amis qui sont à l’étranger. Ce réseau permet de partager des photos, des moments, des souvenirs et de garder contact. Il a remplacé le MSN de notre jeunesse. Sauf que ce réseau social ne permet aujourd’hui que de montrer ouvertement sa vie sociale, sa beauté et tout ce qu’on a et que l’ont fait. Voilà d’où peut provenir le malaise social des ados et jeunes. Et ça c’est triste… D’avoir facebook à 10 ans et de ne pas prendre le temps de connaître les gens sans un écran interposé.

Je ne veux pas m’en prendre qu’à facebook car finalement tout nous rend accroc et nous ne prenons plus la peine de discuter. Ce qui m’a fait réaliser ça c’est il y a deux semaines je prenais le RER (train de banlieue) pour aller au travail. J’étais seule dans un wagon et un jeune homme y est monté en passant à côté de moi il m’a dit simplement « Bonjour ». Ce bonjour m’a interpellé et j’ai répondu tout simplement « bonjour, bonne journée ». Pourquoi ce bonjour m’a-t-il interpellé ? Il y a une dizaine ou quinzaine d’année je n’aurai pas été choqué. Dès mon plus jeune âge je disais bonjour aux personnes que je croisais dans mon quartier, à la boulangerie, dans une salle d’attente, etc. Mais aujourd’hui l’être humain n’a plus cette politesse. Pourquoi dire bonjour quand on peut se plonger dans son téléphone, sur facebook, sur twitter, sur sa tablette ou avec ses écouteurs ? Ce bonjour voyez vous permettait de rencontrer des gens, de sympathiser, de sourire, d’avoir cette joie de vivre qui aujourd’hui s’est transformé… en un ras le bol général et une envie de s’enfermer dans sa bulle, dans sa vie sur les réseaux sociaux.

On parle de la fin de facebook pour 2015 mais après il y aura autre chose comme facebook a pu remplacer MSN …

Alors vais-je retourner sur facebook ou tenir ? Et combien de temps?

Publicités

Une réflexion sur “Facebook ou une fin en soi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s